Cafe/Performance/ Marcel Sparmann

Le projet  » ‘Kamcel’-performer l’autre  » fait l’objet d’un partenariat entre La Chapelle Saint-Jacques et l’AFIAC. Marcel Sparmann et Kamil Guénatri  seront accueillis en résidence de création à La chapelle Saint-jacques une semaine avant le restitution de ce travail à l’AFIAC/Café/Performance du 1er mai.

 

affichemarcelsparmann3

 

« Le projet ‘Kamcel’ – performer l’autre »

Performances collaboratives avec Marcel Sparmann et Kamil Guenatri.

« Il s’agit d’un certain homme qui hante mes pensées. Un personnage athlétique, aux proportions symétriques qui surgit parfois dans mes rêves, parfois dans ces moments de la journée où tout s’effondre pour laisser transparaitre une fulgurance. Cet homme est vraiment étrange car il a sur lui à chaque fois des objets improbables qu’il manipule ou agence pour créer des situations splendides. Comme le magicien d’oz, un poète ou un performeur perdu dans le flux des symboles qu’il convoque… Je ne sais pas si cet homme essaye de me communiquer des éléments de sa propre existence ou de la mienne mais c’est certain qu’il me raconte une  sorte d’histoire !  Nous nous découvrons chaque fois un peu plus avec toutes ces années de côtoiement. Pour ne rien oublier de ses passages, je note sur mes brouillons tout ce qu’il fait. Cet homme n’avait encore pas de nom mais après avoir récemment raconté l’anecdote à un ami, nous avons décidé de le baptiser ‘Kamcel’… »
Le projet ‘Kamcel’ est né en 2014 de la rencontre de deux artistes performeurs aux corps visiblement différents, l’un handicapé et l’autre valide. En utilisant  cet écart de possibilités physiques dans des situations performatives, les deux hommes tentent de questionner les notions de limite et de communication entre des corps : comment partir d’un acte ou d’un objet que l’autre s’approprie ? Qu’est-ce qui se crée entre les deux ?  L’idée de base du projet, est de créer un dialogue performatif entre l’imaginaire de Kamil Guenatri et les possibilités d’appropriation par Marcel Sparmann. Ces situations proviennent principalement des brouillons cités auparavant. Ces dernières étant vastes et diverses, les performances se font dans des contextes différents : public/privé, intérieur/extérieur, à tour de rôle/ensemble, …etc. Chaque situation donnant lieu à une photo-performance dont la collection constituera un livre visuel, format final du projet. Ce livre comportera à son tour les questionnements de ce projet, dans sa mise en page qui explicitera visuellement ce va et vient entre les deux corps.

« ‘Kamcel’ project – perform the other»

Collaborative Performances with Marcel Sparmann and Kamil Guenatri.

” It’s about a certain man that haunts my mind. An athletic man with symmetrical proportions, that sometimes comes in my dreams, sometimes when all fall to pieces to let swift images show through. This man is really strange because he comes each time with improbable objects and uses those to create splendid situations. Like the wizard of Oz, a poet or a performer lost in the flow of symbols he conveys. I don’t know if this man tries to pass on to me elements of his own existence or from the mine, but it’s certain that he tells me a kind of story! We discover each other a little bit more every time, with all this years of mixing with. I write on my rough books all what he does in order to never forget from his appearances. Up to now, this man was anonymous for me but recently I have told this anecdote to a friend and we decided to name him ‘Kamcel’… “
The ‘Kamcel’ project born in 2014 from the meeting of two performance artists, with obviously different bodies, one disabled and the second fit. Using this physical gap in performance situations, the two men try to wonder about limit notions and communication between the bodies: How starting from objects or actions the other can appropriate? What is created between? The first idea of the project is to create a performance dialogue between Kamil Guenatri’s imaginary and embody possibilities of Marcel Sparmann. Situations come mostly from the indicated rough books before. These being vast and varied, performances would be realized in different contexts: public/private, inside/outside, in turn/together… etc. From each situation will be produced a photo performance and the collection would form a visual book, final outcome of the project. This book will also include project questioning with a special page layout that will show the back and forth between both bodies.