AFIAC/Café/Performance | Josselin Vidalenc

affiche josselin.vidalenc

,,,,,Il y a des personnages qui me traversent au cours de mes performances. Et crois-moi, ils sont nombreux. Pourtant je suis réellement physiquement engagé dans ces performances. Sculpture, installation, peinture, performance, lecture, concert. Je note : « INDÉTERMINATION ». Le spectacle, je veux bien, mais je veille à ne pas (sur-)jouer certains mouvements et certains gestes. Je m’efforce à de la retenue pour ne pas tomber dans le bluff et la supercherie de certaines actions que je trouve trop grandiloquentes et tape-à-l’œil de certaines performances contemporaines ou de certaines pièces de théâtre. Mais il y a, toutefois, certains mouvements qui sont (sur-)joués, ou joués intensément. Tu connais le Bob? C’est une danse immobile, très physique, qui consiste à contracter durement tous ses muscles. Ceux qui te regardent ont l’impression que tu ne forces pas. Mais ils devinent vite la tension énorme dans ton corps. Je transpire. Je transpire même beaucoup, parfois. J’y laisse des plumes. Mais tout le monde y laisse quelque chose dans l’art.
,,,,,Les gestes que je réalise sont écrits. Je note l’équation suivante : «1 GESTE = 1 NOTE» ou « 1 GESTE = 1 LETTRE ». Je constitue un répertoire (ou enchainement) de gestes précis que je répète individuellement pour les réaliser publiquement avec dextérité. RÉPÉTITION comme une gamme. L’exécution d’un geste ne laisse pas place à l’improvisation. En revanche je ne prépare jamais l’enchaînement de ces gestes pour rester spontané entre les repères que je me suis fixé.
Les personnages (ou «Je») agissent différemment de monsieur ou madame Tout-le-monde. Résistance. Gestes abstraits. Gestes absurdes. Gestes autres. Gestes qui ressemblent à des mouvements ordinaires exécutés dans l’espace domestique ou dans la vie de «tous-les-jours» mais transformés (modifiés).
Manifeste : TROUBLER ! Je note : « familiarité de certaines formes, de certains objets et matériaux issus de l’environnement domestique, des supermarchés bon-marchés et des grandes surfaces de bricolage ». Mais je note aussi : « détournement ». Je pense au stress que je pourrais involontairement provoquer chez les objets, et je cherche justement à les manipuler, à les transformer, ou à la fabriquer sans les stresser.
+++ Porter un masque ou d’autres accessoires de corps. Tout ce qui colle à ma peau je le nomme «accessoire de corps». Le reste s’appelle «accessoire d’architecture» ou «mobilier». Au cas où tu te demandes comment je les fabrique, je te dis que je les fais avec des transformations élémentaires et très simples. DÉCOUPAGE,,,, COLLAGE,,,, RECOUVREMENT,,,, Tu vois, on reconnais, du papier toilette, des balles de ping pong, des enveloppes, des gobelets. Tout ça ressemble à un environnement familier, domestique, mais rien n’est utilisé normalement. Je cherche, en résumé, à inquiéter le réel et le quotidien.