Des artistes chez l’habitant 2019 – Histoire(s)

Le festival « des artistes chez l’habitant » revient les 13, 14 et 15 septembre 2019 à FIAC, pour sa 20ème édition.

Thème : Histoire(s)
Commissariat général : Antoine Marchand
Commissaires invités : Emmanuelle Hamon et Paul de Sorbier

Les artistes invités

Le programme

Vendredi 13 septembre

  • 18h > Vernissage, rue de la Piscine. Conception du buffet par Florent Poussineau.
  • 20h30 > Ouverture de l’exposition. Visite nocturne.

Samedi 14 septembre

  • 10h-19h > Ouverture de l’exposition
  • 20h > Repas non thématique, place du Four. Réservation indispensable, cliquer ici pour réserver.
  • 22h > Performance sonore et visuelle, art inopiné, Siegfried Wappler et Anne-Marie Jeannou “Effervescence”. Set Siegfried Wappler Happy Music. Accès libre et gratuit

Dimanche 15 septembre

  • 10h-19h > Ouverture de l’exposition

La thématique : Histoire (s)

Cette vingtième édition du festival « Des artistes chez l’habitant » est l’occasion de se pencher sur cette aventure improbable, qui perdure pourtant encore aujourd’hui. L’occasion de regarder le chemin parcouru, de s’interroger sur cette histoire en marche, mais aussi, et surtout, d’en imaginer le futur.
C’est sous ce terme d’« histoire », au sens large, que se placera donc cette session, permettant d’aborder tant les moments uniques permis et offerts par ce festival, que la vision toujours acérée des créateurs sur les bouleversements de nos sociétés contemporaines, en perpétuelle évolution. Entremêler les « petites » histoires et la « grande » Histoire. Privilégier la rencontre, l’échange, l’interaction, tout en portant un regard particulier sur l’évolution du monde, comme seuls peuvent et savent le faire les artistes. Sans nécessairement parler d’« archéologie contemporaine » ou d’« anthropologie du quotidien », nombre d’artistes travaillent en effet à relire l’histoire, à en proposer une approche décalée, qui s’échappe du discours dominant, ou permette de faire ressurgir de nouveaux éléments. Ont émergé ces dernières années de nombreuses pratiques cherchant à se faire les relais d’une Histoire « officieuse », qui se serait construite en marge du récit officiel, offrant ainsi un nouveau point de vue sur des événements passés sous silence ou désormais oubliés. Tous ces artistes chercheurs, à la frontière entre historiographie, archéologie, sociologie et/ou anthropologie, s’emparent de ces mouvements ésotériques ou politiques restés dans l’ombre des idéologies dominantes, portent une attention particulière à ces moments qui ont échappé à l’Histoire pour tenter de la réécrire, d’en offrir une version alternative et modifier notre regard. Cela passe par le Storytelling, l’exhumation d’informations et de documents négligés ou mal interprétés, une réflexion sur la mémoire – fictive, refoulée, fantasmée –, mais également par la résurgence de rites oubliés ou bien encore la convocation de formes de culture vernaculaire et traditions folkloriques, païennes ou paganistes, afin d’élaborer de véritables mythologies. Espérons qu’après avoir découvert les propositions des dix artistes invités, vous ayez vous aussi de nombreuses souvenirs à transmettre, qui continueront d’écrire l’histoire unique de ce festival.
~ Antoine Marchand